Reprise - Course à pied me revoilà ?

Publié le 11.01.2018

Les semelles sont là, une genouillère m’a été prêtée et la jambe gauche semble aller mieux. Tout est ok pour repartir sur les chemins ! Adieu TFL, course à pied me revoilà.

Premier constat et pas des moindres, le physique a vite perdu en deux mois, le souffle est court et les jambes sont lourdes, chaque accélération me laisse une douleur atroce dans les poumons ; le froid relatif n’aidant pas du tout. Je ne lâche pas car ça reviendra bien assez vite et le problème majeur n’est pas ici. Effectivement le vrai problème doit ou plutôt devrait être au niveau de cette TFL qui m’épuise physiquement et moralement. Il n’en est rien.

Première sortie en endurance fondamentale avec juste des semelles, rien pendant 15 minutes puis une douleur au niveau du genou. Fausse alerte me semble-t-il car cette douleur semble plutôt causé par la remise en place de mon corps effectué par les semelles. Les courbatures des deux jours suivants confirmeront ces dires, j’ai pris vingt ans dans les jambes.

La douleur s’estompe puis revient selon les aléas du terrain, les montées et les descentes accentuent la douleur mais c’est largement supportable. Rien à voir avec les dernières sorties de Novembre 2017 où les sorties duraient à peu près 100m avant que le genou ne crie à l’assassinat et me demande poliment de rentrer à la maison regarder la télévision et laisser la course aux professionnels.

Deuxième sortie en fractionné avec les semelles et la genouillère (anti TFL) ; aucune douleur sur les 45 minutes même si par moments le genou semble tirer un peu, la genouillère fait bien son travail. Les accélérations sont bonnes, en fait ce qui pêche ce sont les pieds qui ne sont pas habitués à être maintenus sous la plante des pieds ce qui fait plutôt mal.

Troisième sortie en sortie longue, peu ou pas de douleurs malgré les chemins et la boue. Les jambes tirent un peu mais ça ce sont les muscles. Toujours l’adaptation aux semelles qui est en cours, la plante des pieds souffre un peu.

Quatrième sortie en endurance fondamentale avec de la grosse montée/descente tout le long. Les premières passent tranquilles. Puis la douleur s’accentue au niveau du genou petit à petit jusqu’à presque faire mal. C’est démotivant mais au final la douleur est repartie et donc c’est plutôt positif.

Cinquième sortie en fractionné. Pas de douleurs au genou, parfait. Ce sont juste les jambes qui ont besoin de se remuscler et le souffle de revenir.

Mon observation personnelle et non médicale à ce phénomène de TFL est la suivante :

J’ai trop tiré sur le physique sur la fin d’année, ça a été la sanction immédiate.

Le seul moyen de corriger ça a été de s’arrêter complètement contrairement aux inepties que l’on peut trouver sur internet, de se reposer et de traiter le genou à la gaulthérie (huile essentielle).

Les solutions pour corriger les défauts ont été de faire des semelles chez un podologue reconnus et de mettre une genouillère pour tenir tout ça.

Les solutions pour retarder nouvelle apparition de la douleur sont une hydratation accrue à la fin de chaque run (500mL à 1L dans les 30 minutes qui suivent une sortie) et un assouplissement général effectué par des étirements spécifiques.

Jusqu’ici ça fonctionne plutôt bien… See you soon !